Cosmovisions

« D’ailleurs, sur presque tout le pied de la montagne, la mer brise ses ondes et lâche sa vague bouillonnante. Du bord de cette mer aux plus hautes gorges du volcan courent des antres souterrains. Oui, tu dois le reconnaître, la force même des choses exige que cet intervalle soit franchi par une ligne de cavernes, où la mer afflue sans obstacle pour se dégorger à l’autre bout : voila ce qui fait jaillir la flamme, ce qui pousse les rochers en l’air, ce qui soulève des nuages de sable. Car ils trouvent au faite des ouvertures que les habitants du lieu nomment cratères, et que nous appelons gorges ou bouches. » (LUCRÈCE – ŒUVRES COMPLETES)